Le métier d'écrivain biographe

Écrivain biographe, nègre, prête-plume, écrivain de l’ombre, biographe familial, écrivain privé, écrivain fantôme… Les appellations sont nombreuses pour désigner le métier de biographe. Mais que se cache-t-il vraiment derrière cette profession rare qui gagne sans nul doute à être mieux connue ?

En quoi consiste le métier d'écrivain biographe

biographe

Être écrivain biographe, c’est prêter sa plume à ceux qui veulent écrire leur histoire et réaliser une biographie, c’est-à-dire un livre de vie, que celui-ci soit voué à être publié ou à rester dans la sphère privée. Si certains biographes écrivent pour des personnalités célèbres, la majorité prêtent leur plume à des anonymes qui ont à cœur de transmettre leur histoire, pour laisser une trace, pour partager une vision ou encore pour se libérer d’un passé encombrant.

Avant de sortir sa plume et son carnet, l’écrivain biographe a un travail d’écoute à effectuer : il s’agit pour lui de collecter tout ce que le narrateur a à transmettre, de recueillir ses souvenirs mais aussi ses pensées, ses impressions, ses émotions sur ce qu’il a vécu. Ce travail s’accompagne parfois d’un travail d’enquête impliquant des recherches généalogiques ou des explorations historiques plus ou moins approfondies. Enfin, viendra le travail d’écriture à proprement parler, un exercice minutieux consistant à bien écrire tout en restant fidèle à son narrateur.

Écrivain biographe,
un métier de la relation… et de l’ombre

Au-delà d’être un métier de l’écriture, le métier de biographe est un métier de la relation qui fait la part belle à l’humain. Dans une démarche d’accueil et de bienveillance, l’écrivain se met au service du narrateur pour retranscrire son regard et sa vérité sans les juger.

 Bien souvent, l’écrivain biographe s’efface et reste dans l’ombre pour mettre en lumière l’autre, gommant son nom de la couverture et se nourrissant plus d’humilité que de notoriété.

Pour autant, le métier de biographe est un métier gratifiant. Utile et bienfaiteur, il a à la fois un caractère artistique, un caractère artisanal car il tisse par le texte un objet unique, le livre, et un caractère thérapeutique : trouver les mots permet bien souvent de libérer des maux….

biographe

Écrivain biographe vs écrivain public

On confond souvent écrivain public et écrivain biographe. Si les deux consistent à écrire « pour les autres », leurs missions et leurs spécialisations diffèrent nettement.

Plus généraliste que le métier d’écrivain biographe, le métier d’écrivain public consiste à effectuer des travaux de rédaction pour tous types de projets d’écriture, du simple courriel à la lettre de motivation en passant par le document administratif, le rapport de stage,  la thèse, le procès-verbal et le discours politique. Il implique des compétences spécifiques à ce genre de projets.

Plus ciblé, le métier d’écrivain biographe se concentre sur la rédaction de récits de vie et de biographies familiales. Cela requiert des compétences rédactionnelles particulières, l’écriture biographique exigeant de savoir adapter son style et mettre en mots ce qui relève de l’intime et du personnel.

Il est tout à fait possible de cumuler les casquettes d’écrivain public et d’écrivain biographe, à condition d’avoir les compétences pour exercer les deux. On ne s’improvise pas écrivain biographe, comme on ne s’improvise pas écrivain public.


Quelles compétences pour être biographe ?

Avoir une belle plume ne suffit pas pour être biographe. Il faut savoir écrire pour l’autre, trouver les mots justes pour un narrateur autre que soi, faire entendre une voix qui n’est pas la nôtre. Cela demande de l’empathie mais aussi une adaptabilité rédactionnelle et une capacité à écrire l’intime.

Être écrivain biographe, c’est aussi savoir mettre en forme un livre, du sommaire au point final en passant par la couverture et le quatrième de couverture. Il faut savoir structurer un récit de vie, le mettre en mots mais aussi en page et en valeur. Une mission d’importance pour honorer comme il se doit le précieux contenu de l’ouvrage.

L’écrivain biographe étant la plupart du temps à son compte, il doit aussi avoir des compétences entrepreneuriales : savoir communiquer, établir ses devis, gérer sa comptabilité, trouver des clients, assurer la pérennité de son activité.  


Combien gagne un biographe ?

Un article est dédié à ce sujet, n’hésitez pas à le consulter
Sachez en tous les cas qu’il est tout à fait possible de vivre exclusivement et confortablement du métier du biographe, à condition néanmoins de savoir facturer convenablement ses prestations et bien cadrer son travail. 
Maintenant, comme dans tout choix professionnel, il n’y a pas que la dimension financière à prendre en compte mais aussi l’équilibre et la qualité de vie qu’il offre. Dans cet article, découvrez les spécificités du métier de biographe et le type de profil à qui il peut convenir. 

Comment se former au métier de biographe

formation biographe

La plupart des biographes ont suivi des études littéraires, souvent un cursus en lettres modernes, en lettres classiques, en histoire ou en journalisme. D’autres viennent d’univers totalement différents et ont choisi de se reconvertir pour vivre de leur plume en écrivant pour les autres. Il n’y a pas deux biographes qui aient suivi le même parcours et, aussi aberrant cela puisse-t-il paraître, n’importe qui peut s’autoproclamer biographe, le métier ne requérant aucun diplôme spécifique. Pour autant, se former est plus que recommandé si l’on aspire à devenir biographe, à exercer convenablement et à réussir sur la durée. Le métier de biographe ne doit pas se prendre à la légère et exige un certain nombre de compétences incontournables.

Il n’existe pas de diplôme national d’écrivain biographe. En revanche, il existe un diplôme national d’écrivain public dispensé par la Sorbonne à travers une licence professionnelle de conseil en écriture professionnelle et privée qui englobe des compétences de biographe sans s’y spécialiser. Il existe également un diplôme universitaire dispensé à l’Université de Toulon délivrant le titre d’« écrivain public et auteur conseil » initiant aussi à la biographie sans approfondir. Des organismes privés proposent aussi des formations de biographe, soit en enseignement distanciel, souvent sous forme de supports essentiellement écrits, soit en présenciel avec notamment une formation de biographe à Paris concentrée sur quelques jours.  

Écrivain biographe certifiée en conception pédagogique, je propose pour ma part une formation de biographe en ligne alliant capsules vidéos, supports écrits et exercices pratiques afin de se former au métier de biographe tant du côté de l’écriture biographique que de la mise en forme du livre, du relationnel avec les clients et des compétences juridiques et  entrepreneuriales requises. C’est une formation qui peut se suivre à distance, en parallèle d’une autre activité, et qui inclut un coaching individuel d’une heure pour vous accompagner personnellement. Elle englobe tous les aspects du métier de biographe et se veut à la fois théorique et pratique.

À la fin de la formation, vous serez prêt.e à trouver vos premiers clients, à réaliser des biographies de qualité et à faire connaître votre offre et votre talent.  

Si vous aimez écrire, si vous aimez les histoires de vie, si vous aspirez à vivre de l’écriture et à faire quelque chose qui fait sens, le métier de biographe est peut-être fait pour vous.   

Vous avez des questions ?

Contactez-moi :
ecrire&annesylviepinel.com