Qui suis-je

Entre nous soit dit, je n’aime pas trop parler de moi ; je préfère écouter, observer…
Mais comment pourriez-vous avoir envie de vous confier à quelqu’un dont vous ne savez rien ?
Trêve de réserve, voici donc en quelques lignes mon histoire de vie à moi.

Je n’aime pas les conventions ; les parcours tout tracés qui ne nous ressemblent pas. Follement éprise de ma liberté, j’ai créé et je crée le mien en écoutant mes élans, sans tenir vraiment compte des conseils bienveillants de mon entourage m’exhortant au CDI rassurant et aux choix ‘’bons pour l’avenir’’. La vie est trop courte pour ne pas faire ce que l’on aime, ai-je toujours eu dans ma tête de mule de bretonne…

Après des études en Lettres supérieures et en Journalisme, j’ai ainsi navigué au gré de mes envies et des opportunités que m’offrait la vie. J’ai fait 3 ans le Conservatoire d’art dramatique de Rennes pour vivre ma passion du théâtre et mon rêve d’enfant d’être comédienne. Je suis partie 3 mois en Argentine pour une mission d’attachée de presse à l’Ambassade de France de Buenos Aires, pour finalement ne revenir qu’un an plus tard, tombée trop éperdument amoureuse de l’Amérique latine pour la quitter si vite…

De retour à Paris, j’ai été tour à tour journaliste à la télévision, rédactrice pour un magazine de voyage, danseuse de french cancan, assistante RH chez Vuitton, prof de tango, institutrice, réceptionniste au Four Seasons, animatrice d’ateliers philo pour les enfants, responsable éditoriale pour Nouvelles Frontières…
Un parcours éclectique qui surprend ou déconcerte voire affole (surtout les papas, les mamans et les employeurs…) !

La vie est trop courte pour être petite. Benjamin Disralei

 

Et pourtant, aussi décousu puisse-t-il paraître, c’est lui qui m’a amené au métier passion d’écrivain biographe que j’exerce aujourd’hui. 

Car, au fil de mes détours, j’ai rencontré des gens de tout horizon ; des gens qui avaient chacun leur histoire, semée de joies, d’amour, d’écueils, de rencontres, d’imprévus ; des gens qui m’ont fait réaliser que toute vie même la plus simple est passionnante et mérite d’être racontée. Pour laisser une trace, pour transmettre, pour partager toutes ces pépites tacites que l’on a chacun en soi.

Alors, nourrie de mes virages et de ces visages, j’ai décidé de jeter l’encre sur les souvenirs de ceux qui ne veulent pas les laisser partir en écume. J’écoute, j’accompagne, et je mets en mots le plus fidèlement possible les petites et grandes histoires que l’on me raconte. 

J’en fais un livre empreint d’âme qui rejoindra le patrimoine familial avec les photos en noir et blanc des parents et les bijoux précieux des grands-mères. 
Un livre qui n’a rien de virtuel et renoue l’objet aux mots, à l’intime. 

Un livre aussi unique que l’histoire de ceux qu’il raconte…